Se brancher pour faire le plein : désormais une réalité !

Se brancher pour faire le plein : désormais une réalité !

Les stations-services font peau neuve et proposent désormais de faire le plein grâce à une borne de recharge. En effet, les stations de recharge pour véhicules électriques fleurissent partout en France et dans le monde entier : de plus en plus de véhicules électriques font leur apparition et on dit que d’ici à 2030 il y aura plus de 18 millions de voitures électriques sur les routes.

On peut alors se demander comment fonctionne l’appareil qui permet de donner l’énergie à votre voiture pour rouler ? Hé bien c’est un peu le même principe que pour votre brosse à dents électrique qui vibre pour nettoyer votre bouche ! Nous vous en disons plus sur le fonctionnement de ces recharges qui nous permettent maintenant de rouler grâce à l’électricité.

Des chevaux à l’électrique

calèche avec chevaux

Elle parait loin l’époque où on se véhiculait à l’aide des chevaux et des calèches ! Et pourtant… En 1800, les principes de base de la technologie des véhicules électriques existaient déjà et ils ne sont finalement pas si différents de ce que nous connaissons aujourd’hui.

En effet, de nombreuses voitures pouvaient être rechargées à l’aide des mêmes prises électriques utilisées pour les lumières et appareils dans les maisons du début du siècle. C’est grâce à un ensemble de piles à combustible rechargeables que le système permettait de faire tourner les roues et, par conséquent, de faire avancer la voiture.

Avant l’arrivée de l’électrique, de nombreuses méthodes et technologies ont été utilisées comme la propulsion, les pédales, la vapeur, les différentes batteries et le carburant liquide.

Avant l’arrivée en masse des voitures électriques, la découverte de ressources pétrolières aidant, ce sont d’abord les voitures à essence et gazole qui ont rencontré un fort succès. L’essence étant moins cher, ce type de véhicule était alors plus accessible et l’on trouvait du carburant dans toutes les stations-essences.

Après toutes ces expérimentations et un fort développement, c’est la technologie de la recharge électrique qui a persisté et a été produit en masse. Et pour cause : cette technologie ne nécessite pas l’utilisation de grands réservoirs d’eau ni de systèmes de chauffage pour générer de la vapeur et, surtout, elle n’émet pas de fumées ou d’autres éléments polluants et indésirables comme le bruit des moteurs à essence.

Aujourd’hui, les bornes électriques se développent grandement et on peut en trouver facilement, que ce soit dans les grandes villes ou les plus petites agglomérations.

Une autonomie différente selon le modèle de véhicule

Aujourd’hui les véhicules électriques les plus récents peuvent parcourir plus de 100 kilomètres avec une seule charge. Les stations de recharge et autres points de chargement sont désormais très puissants et efficaces.

Aussi, les points de charge fonctionnent en captant l’électricité d’une ou plusieurs sources et va directement la redistribuer au véhicule. De manière générale, le véhicule électrique va utiliser l’énergie électrique stockée dans ses piles à combustible pour alimenter le moteur qui fait physiquement tourner les roues.

Enfin, l’autonomie de la voiture est beaucoup déterminée par ses spécifications, le choix joue donc un rôle déterminant dans la puissance du véhicule car les batteries ajoutent un certain poids au véhicule. Qui dit batteries plus légères, dit période de recharge plus longue, autonomie réduite mais conduite économique !

Le temps de charge va dépendre de la densité de puissance, la puissance de charge de la batterie mais aussi de la capacité de charge de celle-ci. A l’image d’un réservoir de carburant, plus elle est grande, plus on peut maintenir une grande autonomie.

Comment se présente une borne de recharge pour véhicule électrique ?

borne de charge voiture électrique

Sur la borne, on retrouve les éléments suivants :

  • Une fiche est insérée dans le port de charge du véhicule,
  • L’autre extrémité est connectée à une prise électrique – souvent la même que celle qui alimente les lumières et les appareils d’une maison.

Il existe de nombreuses normes qui donnent un cadre à ce nouveau type de véhicule. Parmi ces structurations, on retrouve des règles en ce qui concerne l’alimentation, la nomenclature et les connecteurs. Concernant les distributions électriques, on dénombre deux types : les stations en courant alternatif et les stations en courant continu. On recense trois types de chargeurs au rendement différent.

Les chargeurs de niveau 1 fonctionnent avec les prises standards en 120 V que l’on retrouve généralement dans les maisons et garages. Ces chargeurs permettent de gagner jusqu’à 8 km d’autonomie par heure de charge, c’est donc une solution idéale pour les conducteurs effectuant des petits trajets et qui, par exemple, vivent près de leur bureau et peuvent charger leur véhicule une fois sur place pendant leur journée de travail.

Les chargeurs de niveau 2 eux s’adaptent aux prises dites résidentielles de 240 V et commerciales de 208 V. Leur plus grande capacité permet d’offrir jusqu’à 20 kilomètres d’autonomie par heure de charge, mais elle nécessite un équipement supplémentaire.

Les chargeurs de niveau 3 utilisent le système de courant continu. Ces derniers sont à ce jour les plus rapides, peuvent donner une impulsion à votre véhicule électrique de 80 kilomètres en seulement 20 minutes de charge. Ces chargeurs permettent d’avoir une autonomie record et, par conséquent, il faut donc se rendre à une station spéciale qui utilise des entrées de 480 V CA. On retrouve ce type de recharge le long des grandes autoroutes et autres routes très fréquentées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *