• 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
Forza 6 sur Xbox One !au meilleur prixParticipez au championnat de France Forza Motorsport 6 by Logitech avec TAG Heuer

Cela faisait près de 25 ans que Volvo n'avait plus présenté de coupé trois portes. Voyant le succès grandissant des marques premium, avec les Audi A3 ou BMW série 1, la marque suédoise veut sa part du butin et revient en force avec une petite GTI au design atypique venue du froid...

Partager cette fiche

  • C373
  • Traction avec moteur à l'avant
  • Poids (Avant)1451 kg (61%)
  • Cylindrée2.5 L
  • Puissance169 kW(230 chevaux)
  • Couple320.3 N.m(32.7 mkg)
  • 24 000 CR
  • DVD 1 du jeu original
  • Vitesse5.4
  • Tenue de route4.4
  • Accélération5.8
  • Départ arrêté6.3
  • Freinage4.2
Volvo C30 R-Design de Forza Motorsport 4
Découvrez la Volvo C30 R-Design de Forza Motorsport 4

Dans l'industrie automobile, les évolutions se sont succédées rapidement. Dans les années 1920, Assar Gabrielsson, directeur des ventes chez SKF, envisageait en effet d'ouvrir une usine destinée à accueillir la production d'automobiles pour lesquelles SKF fournirait des roulements à billes et des rotules à rouleaux. Il prit donc contact avec le designer Gustaf Larsson, qui s'attela à la conception d'une voiture. Les plans furent achevés au printemps 1925, et Assar Gabrielsson et Gustaf Larsson réalisèrent la production de dix voitures. Une fois ces exemplaires préparés, il fut décidé en 1926 que Volvo, filiale de SKF, poursuivrait la production automobile. Fondée en 1927 avec l'aide de la société SKF, la marque suédoise qui signifie "je roule" en latin voit le jour sous le nom de AB Volvo. Cette même année, le constructeur scandinave présente son premier modèle découvrable "la Jakob" et lance l'année suivante sa filiale Volvo Truck dont sa spécialité, comme le nom l'indique, est les poids lourd (camions, bus, engins de construction). C'est seulement en 1930 que Volvo commence à se faire un nom en étant de plus en plus dynamique et en devenant la plus grande entreprise de Suède. En 1999, le groupe Volvo AB cède sa branche automobile au groupe Ford qu'il cède lui même en 2010 au chinois Geely en devenant Volvo Cars.

Volvo C30 R-Design par Steack Hachié

Faisons un retour dans le passé; depuis 1986 , Volvo n'avait plus montré de modèle 3 portes avec la 480 qui était aussi originale que la C30. Mais l'hommage ne s'arrête pas là car en réalité, cette dernière rend honneur a la célèbre P1800 des années 60, très connue à la télévision grâce a la série "Le saint" interprétée par Roger Moore dans le rôle Simon Templar. En 1972 arrive la P1800ES, véritable break de chasse dont l'arrière nous rappelle celui de la 480 et aujourd'hui la C30. Issue du concept-car 3cc présenté au Salon de Détroit en 2006 puis comme modèle définitif au Mondial de l'automobile de Paris la même année, la C30 en a gardé les lignes fluides.

R-Design ? Késako ? C'est tout simplement un niveau de finition qui inclus des options spécifiques ainsi qu'un kit carrosserie sport. Le viking s'est payé le luxe d'une plastique agréable, sa face avant reste encore très classique dans la droite ligne de ce qui se pratique sur la gamme S40/V50 (calandre rectangulaire Volvo aux avant-postes, les blocs optiques étant situés en retrait de chaque côté), c'est surtout la poupe qui séduit ou rebute. Les hanches sont très nettement marquées et se font apprécier dans les rétroviseurs extérieurs une fois au volant. Les larges aérations de la face avant ne sont certainement pas de trop pour refroidir la bouillante mécanique. Des jantes de 17 pouces à 5 doubles branches en alliage poli sont réparties aux quatre coins de la caisse.

Le design intérieur est semblable à la S40 et la V50, où la majorité des pièces, y compris le tableau de bord "flottant", la console centrale et le volant sont partagées par les autres voitures. L'instrumentation à fond bleue est des plus succinctes et ne donne pas beaucoup d'informations sur la vie de la mécanique, compte-tours et température d'eau exceptées. Volvo nous confirme être champion dans le domaine de la sécurité, avec le système très astucieux appelé "BLIS" (attention, rien a voir avec le système de manipulation et de communication dans la série V). Celui-ci permet de voir les véhicules et les deux roues qui arrivent dans l'angle mort. Ce qui peut passer comme un gadget au premier abord, est en réalité un réel confort et d'une efficacité redoutable dans les trajets urbains et péri-urbains avec les deux roues qui déboulent de tous les côtés. La lumière s'allume du côté où se trouve un véhicule/2 roues grâce à un capteur placé dans l'embase du rétro extérieur.

Pour la motorisation, c'est une histoire de boomerang. En effet après que Ford ait piqué le 2.5 litres de cinq cylindres suédois pour motoriser avec succès la Focus ST, celui-ci fait son come back chez Volvo pour sa C30 sous l'appellation T5. Son architecture à cinq gamelles dispose ainsi de 20 soupapes qui s'agitent de manière aléatoire (mais calculée) en raison d'un calage variable tant à l'admission qu'à l'échappement. Une astuce technique de plus en plus répandue qui permet d'aller chercher un couple conséquent, de la souplesse à bas régime, et un regain de puissance dans les tours. Un turbocompresseur Borg Warner complété d'un échangeur air/air se charge de souffler à 0,55 bars pour apporter un regain de forme. Résultat, ce moteur affiche de belles valeurs avec 230 ch à 5 000 tr/mn et surtout un couple de 320.3N.m dès 1 500 tr/mn. Mais malheureusement, bien que la vigueur soit réelle à bas régime, l'étagement de la boîte de vitesses à 6 rapports tire long, même très long et dégrade les possibilités de performances. La belle suédoise est donc à la traîne face aux ténors de la catégorie des compactes sportives de plus de 200 ch (Golf GTI, Léon Cupra, 3 MPS, S3..), avec autour d'une seconde d'écart au kilomètre départ arrêté, et une gifle analogue sur le 0 à 100 km/h avec 7.2 secondes. En fait ses performances sont plus proches de celles de la catégorie du dessous (Civic Type R, Clio RS, 207 RC ). L'allonge de sa mécanique lui permet cependant d'aller chercher les 240 km/h. Le domaine de prédilection de la C30 reste assurément la conduite rapide sur le couple (même si la commande de boîte est douce et précise) où la rondeur de sa mécanique et surtout son timbre rauque sont un régal au quotidien.

Photos

Volvo C30 R-Design par Steack HachiéVolvo C30 R-Design par Steack HachiéVolvo C30 R-Design par Steack HachiéVolvo C30 R-Design par Steack Hachié

Son châssis est un McPherson avant et son train arrière multibras, complétés de barres antiroulis, la C30 doit assumer un poids conséquent de 1451 Kgs. L'amortissement choisi s'apparente plus au confort qu'au sport. Les amortisseurs ne donnent pas entière satisfaction en détente, les roues semblant alors boxer dans les passages de roues sur chaussées très dégradées. Les réglages châssis sont en outre très neutres rendant l'essieu arrière très passif lors des phases de transferts de masse. La C30 tourne vite, mais en force. Rien à voir avec la vivacité d'une Golf GTI. C'est bien dommage, car l'équilibre général et la prise en main sont superbes et agréables. Autre point critique sur une voiture sportive, sa direction à assistance électrique qui n'offre pas un ressenti exact de la route, surtout avec un rayon de braquage insuffisant. A l'arrêt lors de manœuvres, il n'est pas rare de s'y reprendre à deux fois la où avec d'autres on passe au premier essai. Les quatre freins à disques restent efficaces en toute circonstance et sont complétés des dispositifs habituels et incontournables pour aider le conducteur "lambda". La Volvo est impériale dans les grandes courbes mariant confort et tenue de route, confirmant ainsi un tempérament plus Grand Tourisme que GTI. Pas de doute, le sport n'a pas été la priorité, mais plutôt le "luxe sportif", bien dommage d'ailleurs.

La C30 R-Design ou T5 assume le statut de petite sportive de la marque. Repris de la Ford Focus ST, le moteur affiche des performances élevés. Le châssis encaisse parfaitement la puissance et la tenue de route reste sécurisante, même si des effets de couple se ressentent dans le train avant. Les amateurs de sensations fortes resteront sur leur faim et préfèreront se rabattre sur les Audi A3, BMW Série 1 et VW Golf mais à 24 000 crédits dans Forza Motorsport 4, elle mérite amplement sa place. On regrettera simplement sa boite trés mal étagée, avec un 4ème rapport qui semble interminable, et aurait eu besoin d'un levier à 6 vitesses pour moins tailler le bois. Bien dommage au vu de son comportement sain sur le bitume. A défaut d'avoir l'âme d'un guerrier viking, vous pourrez tout de même frimer avec et vous la jouer en mode twilight avec votre Bella a coté et sortir les crocs de temps a autre.....

Petites anecdotes : Nous avons ici la première génération de la C30, choix discutable sachant que sa version restylée existe depuis un moment en arborant la face de sa grande sœur la S60 présente dans le jeu. Malheureusement, malgré sa bouille craquante, la suédoise n'as pas eu le succès mérité en raison principalement des 3 portes et de son tarif élevé. D'après le constructeur, la prochaine génération rattrapera le coup car elle obtiendra plusieurs déclinaisons allant du coupé au break avec différentes énergies et essaiera d'obtenir à nouveau le label de la voiture verte qu'elle a obtenue fièrement en 2009.

Note : 4.6 (5 votes)

Vos réactions & commentaires