• 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
Forza 6 sur Xbox One !au meilleur prixParticipez au championnat de France Forza Motorsport 6 by Logitech avec TAG Heuer

Il y a des autos qui marquent une époque, et il y a les autres. La RUF CTR fait partie de la première catégorie. Si les Porsche sont déjà très performantes, les RUF deviennent des diablesses dès qu'elles passent par Pfaffenhausen. Retour en 1987 pour découvrir un bolide au caractère bien trempé !

Partager cette fiche

  • S643
  • Propulsion avec moteur à l'arrière
  • Poids (Avant)1207 kg (37%)
  • Cylindrée3.4 L
  • Puissance350 kW(476 chevaux)
  • Couple556.6 N.m(56.8 mkg)
  • 280 000 CR
  • June Meguiar's Car Pack
  • Vitesse9.3
  • Tenue de route5.3
  • Accélération9.3
  • Départ arrêté8.7
  • Freinage5.4
RUF CTR Yellowbird de Forza Motorsport 4
Découvrez la RUF CTR Yellowbird de Forza Motorsport 4

Créée en 1939 par Alois Ruf, la société, qui s’appelle aujourd’hui RUF Autombile GMBH, était un garage de services généraux dans la région d’Allgäu, en Allemagne. Après la mort du fondateur de l'entreprise, spécialisée depuis le début des années 60 dans la restauration de Porsche, le fiston, Ruf Junior, reprend les rennes en 1974, et c’est l’année suivante que RUF modifie sa première 911. Mais le préparateur ne se contentera de n'améliorer que le moteur en retravaillant les pistons et autres pièces du flat-6 de 3.2 litres de l’époque. Les clients sont ravis puisque leurs 911 sont plus performantes et plus exclusives que celles de série, mais le simple statut de préparateur ne comble pas l'artisan qui décide alors de produire sa première vraie voiture en 1983. Son petit nom ? BTR. Avec un flat-6 revu et corrigé qui développe quelques 374 chevaux et une transmission à cinq rapports, la RUF fait sensation. On doit également à la marque la conception du pneu RunFlat, conçu en 1985 avec la collaboration de Dunlop, prévu à la base pour la plus technologique des Porsche de l’époque, la 959. Mais c’est en 1987 qu’un OVNI débarque sur les routes. La recette et simple : prenez une 911 Carrera type 930 dotée d'un flat-6 de 3.2 litres, désossez-la complétement en ne conservant que le châssis, rajoutez un moteur endiablé, et vous obtenez la CTR, ou Yellowbird de son surnom. Avant de pousser plus loin la découverte de cette machine effrayante, il faut savoir que RUF, avant chaque préparation de 911, met les voitures à nu et ne se contente pas seulement de modifier le moteur, tous les autres organes ont, eux aussi, droit à une petite retouche, le tout à la main bien évidemment. Une première dans les années 80.

RUF CTR Yellowbird par KiR`k

Nous y voilà ! La voiture la plus performante de l’époque, qui a fait trembler nombre de marques prestigieuses en devenant la plus rapide du monde sur la piste Nardo en Italie, se nomme Groupe C RUF Turbo, ou CTR. Elle est basée sur la Carrera 3.2 litres type 930, plus étroite que les versions 3.3 litres Turbo, de quoi assurer un meilleur aérodynamisme. Si elle reste très proche d’une 911 sur le plan du style, la CTR ce distingue toutefois avec sa couleur jaune très tape à l'œil, des spoilers avant et arrière spécifiques en polyester pour mieux refroidir le flat-6, et une lame avant pour équilibrer la voiture, bien aidée par l’aileron pelle à tarte. En plus de ces quelques accessoires, on compte des prises d’air ajoutées sur les ailes arrière, les rétros extérieurs plus petits améliorant encore plus la trainée aérodynamique, des jantes de 17 pouces montées en 215/50 à l’avant et 255/40 à l’arrière, le tout saupoudré de deux énormes échappements au son envoutant. L'habitacle reçoit, lui aussi, un traitement de choc. Places arrière supprimées, moquette plus mince, panneaux de porte allégés, on sent que RUF a fait la chasse au kilos, et pour cause, la CTR n'en affiche plus que 1 170 sur la balance. En plus de cette cure amincissante, le bolide se voit greffer un arceau cage et de nouveaux compteurs gradués jusque à 350 km/h. Et, comble de l’ironie, la Yellowbird était mieux finie qu’une 911. En résumé, la RUF CTR est plus qu’une Porsche 911, mais le vrai secret de cette voiture se cache en position sac à dos, ou porte à faux arrière.

Photos

RUF CTR Yellowbird par KiR`kRUF CTR Yellowbird par KiR`k

Si les Carrera type 930 offraient de bonnes sensations avec leur 3.2 litres de 231 chevaux, la CTR devient inqualifiable. Cette bête dopée aux hormones adopte un flat-6 presque inédit. Presque, car il est issu de la 911 3.3 Turbo type 930. Déjà très préformant, ce moteur profite de quelques optimisations. Tout d'abord, il passe à de 3 299 à 3 367 cm3 et se voit greffer deux turbos KKK qui lui soufflent de l’air compressé à 1.1 bar. Et pour pousser encore plus loin l'exploration mécanique, les pistons et les deux arbres à came sont revus, et l’injection est maintenant pilotée par un boitier Bosch, de quoi donner des ailes au flat-6 qui développe désormais 469 chevaux et 56,4 Mkg de couple. Pour les septique, la fiabilité de cette préparation est connue et reconnue puisque, même avec plus de 100 000 kilomètres au compteur, les CTR demeurent toujours aussi performantes. La boite de vitesse est, elle aussi, passée par la casse amélioration. Dérivée de la boite « quatre » de la 3.3 litres Turbo, elle gagne un rapport, et même deux en fin de carrière en 1991. Et comme si tout cela ne suffisait pas, le constructeur s'est également occupé des amortisseurs et des freins. Résultat : des performances stratosphériques pour l’époque. Même une Ferrari F40 et ses 478 chevaux n'étaient pas capables de rattraper la CTR lancée à 341 km/h. Des voitures d’aujourd’hui auraient même encore du mal à l'affronter sur l’exercice du 0 à 100 km/h puisque la RUF l’atomise en 4,2 secondes. Imaginez l’impact qu'a eu cette préparation extraordinaire en 1987. Produite à seulement vingt-huit exemplaires, la Yellowbird a fait passer RUF dans une autre dimension. De nos jours, la marque sévit encore et toujours, et toute la gamme Porsche y est passée, du Boxster au géant Cayenne, avec des modifications plus folles les unes que les autres.

RUF CTR Yellowbird par KiR`k

Elle a le look d'une 911, le bruit d'une 911, le châssis d'une 911, mais ce n'est pas une 911. Voilà en quelques mots ce que l’on pourrait dire de la RUF CTR. Pas convaincu ? Direction les piste de Forza 4 !. Passons le côte look, car c’est une « simple » 911 avec des lignes un peu plus agressives. La vraie différence entre la Porsche 911 type 930 et la CTR Yellowbird, ce sont les performances. Si les voitures de Stuttgart sont déjà extraordinaires, celles qui proviennent de Pfaffenhausen le sont encore plus. Tenue de route irréprochable, freinage imperturbable, la CTR est une vraie machine de guerre. Le seul petit reproche que l'on pourrait lui faire concerne son manque de douceur en sortie de courbe. Et que dire du moteur. Véritable catapulte sur roue, le flat-6 est inépuisable, il en redemande encore et encore. Et pour finir d’enfoncer la concurrence, la boite à cinq rapports permet des reprises canons et le moteur déverse dans les haut-parleurs un chant métallique inimitable. A 280 000 crédits, la CTR prouve que RUF n'est pas qu'un simple préparateur, mais un véritable constructeur de talent. Et maintenant que vous l'avez achetée, il ne reste plus qu'à la dompter !

Sources : Ruf-automobile.de, Planete-gt.com, Auto-museum.net, Auto.sympatico.ca, Wikipedia

Note : 4.6 (5 votes)

Vos réactions & commentaires