• 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
Forza 6 sur Xbox One !au meilleur prixParticipez au championnat de France Forza Motorsport 6 by Logitech avec TAG Heuer

Quand on entend « Porsche », on pense généralement 911 ou flat-6, mais le constructeur allemand est également à l'origine d'une supercar, la Carrera GT. Véritable vitrine technologique du début du XXIe siècle, elle a fort à faire face à une Enzo survitaminée ou une SLR à fort tempérament.

Partager cette fiche

  • S672
  • Propulsion avec moteur central
  • Poids (Avant)1601 kg (42%)
  • Cylindrée5.7 L
  • Puissance451 kW(613 chevaux)
  • Couple590.3 N.m(60.2 mkg)
  • 400 000 CR
  • Porsche Expansion Pack
  • Vitesse8.7
  • Tenue de route6.2
  • Accélération8.9
  • Départ arrêté8.3
  • Freinage6.2
Porsche Carrera GT de Forza Motorsport 4
Découvrez la Porsche Carrera GT de Forza Motorsport 4

Rare, d'une extrême puissance (612 chevaux), et très chère, voilà qui pourrait qualifier la Carrera GT. Les 1 300 propriétaires qui ont déboursé une somme assez conséquente sont donc heureux de posséder une voiture d’une élégance rare, rivalisant même avec une certaine Enzo, affichant quelques ressemblances aux sport-prototypes et autres modèles mythiques de la marque, telle la face avant et ses ailes bombées qui reprennent le design de la Porsche 718 RS Spyder de 1960, ou encore les phares à double optique sur fond noir rappelant ceux de la 917 du Mans. Comme la 911 Turbo type 997, la Carrera GT possède trois larges entrées d'air dans son bouclier avant. Mesurant 4,61 mètres de long, 1,92 mètre de large et 1,16 mètre de haut, la Porsche Carrera GT n'est pas seulement belle, elle est surtout très aérodynamique et musculeuse, notamment grâce à son profil tendu sur un empattement de 2,73 mètres déchiré par l'entrée d'air du moteur.

Porsche Carrera GT par KiR`k

La partie arrière, là où est placé le moteur, est accentuée par l'entrée d'air entre la porte, la roue arrière et le cockpit installé au maximum vers l'avant. Les deux bossages en grillage d'acier inoxydable qui recouvrent le moteur renforcent encore cette impression de puissance et de dynamisme. Dans la partie arrière, profilée comme sur les voitures de compétition, se dissimule un aileron qui se relève à partir de 120 km/h afin de rajouter de l'appui sur le train arrière. Il offre une force d'appui de 4 000 newtons, équivalente à une charge supplémentaire de 400 kilos sur le train arrière à sa vitesse maximale de 330 km/h. De plus, la carrera GT dispose d’un toit amovible composé de deux parties en carbone pesant chacune 2,4 kilos qui se range dans le coffre avant et peut, le cas échéant, venir fermer l'habitacle de l'allemande.

Mais la pièce maitresse de la Carrera GT est sans doute le groupe motopropulseur. Placé en position centrale arrière, le V10 atmosphérique de 5.5 litres ayant couru aux 24 Heures du Mans est utilisé ici, mais avec une cylindrée de 5.7 litres et un V à 68 degrés. Fait d'alliages légers ultra-résistants aux hautes températures, ce moteur construit et assemblé à l'usine de montage de Stuttgart-Zuffenhausenil pèse seulement 214 kg. La raison de cet angle étroit du V était de fournir un espace suffisant pour les améliorations aérodynamiques. De plus, la lubrification se fait par carter sec. Autre composant important, la boîte de vitesse à six rapports installée transversalement à l'arrière de la voiture a été développée spécialement pour cette auto et transmet en douceur toute la puissance à la route. D'une conception très compacte et au centre de gravité abaissé au maximum, la boîte et le moteur participent activement à la répartition des masses parfaites de la Porsche.

Photos

Porsche Carrera GT par KiR`kPorsche Carrera GT par KiR`k

Le fin du fin reste certainement son embrayage en céramique. Le PCCC et les commandes à câbles Flexball étaient, en 2002, une première mondiale. Le plateau étant ici plus petit (169 millimètres de diamètre), il donne à l'ensemble un centre de gravité abaissé. Autre avantage décisif, l'embrayage pèse moins lourd et permet d'améliorer la dynamique du moteur. Résultat, l’ensemble moteur/boîte torche le 0 à 100 km/h en 3,9 seconde. Côté châssis, là aussi, c’est le top du top. Reposant sur un plancher plat, le châssis est de type monocoque à cadre modulaire réalisé en CFP, une sorte de plastique composite à base de fibre de carbone, matériau breveté par Porsche. A l'inverse d'une structure conventionnelle faite d'un grand nombre d'éléments séparés, cette monocoque est un assemblage de seulement quelques éléments connectés les uns aux autres par soudure à haute pression. De 19 pouces de diamètre à l'avant et 20 à l'arrière, les jantes à cinq branches réalisées en magnésium forgé révèlent leur influence de la compétition. Les pneus, quant à eux, développés par Michelin spécifiquement pour la Carrera GT, ont une surface de contact imposante procurant un grip phénoménal.

Au niveau du système de freinage, c'est carrément le PCCB (Porsche Ceramic Composite Brakes) qui est utilisé. D’un diamètre 380 millimètres à l'avant comme à l'arrière, ses freins disposent d’assez de puissance pour stopper la Carrera GT lancée à pleine vitesse. L’intérieur est un parfait mélange de compétition, de high-tech et de luxe à l’anglaise. L’emploi massif de matériaux modernes, comme les éléments en fibre composite du châssis qui laissent apparaître à nu le carbone, permet d’obtenir un poids de 1 330 kg à vide. Pour des raisons de sécurité et de solidité, la console centrale est directement rattachée au châssis. Au dessus, se trouve une partie en magnésium galvanisé regroupant les boutons et interrupteurs. Les sièges utilisés, étaient eux aussi, en 2002, une première mondiale. Ils utilisent des fibres d'aramide, plus connue sous le nom de kevlar, et le tout est recouvert de cuir souple tendu sur une structure de magnésium et de fibre de carbone. Ces sièges pèsent ainsi moins de 10,3 kilos chacun, soit environ deux fois moins qu'un siège Porsche conventionnel.

Porsche Carrera GT par KiR`k

Cette Porsche ultime va encore chercher des noises a la Enzo et la SLR même avec dix ans au compteur, et Forza Motorsport 4 va servir de terrain de jeu pour les départager. La Carrera GT est une bête de course, et avec son châssis d'une extrême précision, elle enchaîne les virages avec une facilité déconcertante qui pourrait décourager nombre d'autres supercars. Petit bémol, son freinage manque de mordant. Mais là où la Porsche finit de massacrer la concurrence, c’est au niveau de la sonorité de son V10. Proche d’un moteur de F1, le chant métallique attirera n’importe quel amateur d’automobile, comme les sirènes attiraient les marins. Longtemps considérée comme la « Porsche la plus puissante jamais construite », la Carrera GT a cependant dû céder son titre à la 911 GT2 RS type 997 qui affiche quelques 620 chevaux. Bref, même si elle n’a pas la puissance d'une Enzo, ni les lignes taillés à la serpe de la SLR, la belle allemande envoûtera plus d’un pilote grâce à ses points forts. Seul frein à l’achat : ses 400 000 crédits. Mais la technologie n’a pas de prix !

Note : 4.0 (10 votes)

Vos réactions & commentaires