• 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
Forza 6 sur Xbox One !au meilleur prixParticipez au championnat de France Forza Motorsport 6 by Logitech avec TAG Heuer

Faire renaître une légende de l'automobile est une opération très délicate, mais la nouvelle Dodge Challenger a réussi à conserver la ligne du modèle des années 1970. Prenez les commandes de cette Muscle Car, qui, tel un phœnix, a réussi à renaitre de ses cendres pour votre plus grand plaisir.

Partager cette fiche

  • B464
  • Propulsion avec moteur à l'avant
  • Poids (Avant)1878 kg (56%)
  • Cylindrée6.1 L
  • Puissance318 kW(432 chevaux)
  • Couple569.9 N.m(58.1 mkg)
  • 38 000 CR
  • DVD 1 du jeu original
  • Vitesse6.9
  • Tenue de route4.8
  • Accélération7.4
  • Départ arrêté6.7
  • Freinage4.8
Challenger SRT-8 '09 de Forza Motorsport 4
Découvrez la Dodge Challenger SRT-8 de Forza Motorsport 4

Il aura fallut 35 ans à Dodge pour relancer son mythe des années 1970, la Challenger. Disparue en 1974, la première mouture fut crucifiée à cause des normes antipollution de plus en plus sévères et de deux chocs pétroliers. Mais en 2009, le constructeur, surfant sur la vague néo-rétro actuelle, l'a ressuscité, après la Mustang et juste avant la Camaro. Son look est une caricature du muscle-car de 1970, le déhanchement au niveau de l’aile arrière est nettement plus prononcé, la face arrière reprend ce bandeau lumineux typiquement US. Et que dire du capot débordant sur la calandre sans chichis ni fioriture. Dodge a même poussé le vice à monter des feux de route jaunes. Cultiver le côté suranné, voilà le principe essentiel du néo-rétro... Le tout agrémenté d'une touche de kitsch : on sourit à la vue de la trappe de réservoir estampillée d'un « Fuel » très « Mad Max ». Lignes musculeuses, passages de roues gigantesques où les jantes de 20 pouces semblent presque fluettes, ligne de toit très basse, la belle impressionne du long de ses 5,02 mètres (pour 1,92 mètre de large).

Dodge Challenger SRT-8 par KiR`k

Le look intérieur de la Dodge Challenger SRT8 de 2009 est tout aussi agressif que l'extérieur. Son design brutal et sans concession enterre les aprioris sur les américaines construites avec des moufles. Les ajustements sont encore loin des productions allemandes, mais la planche de bord taillée à la serpe s'habille de matériaux de bonne facture. La partie haute reçoit un plastique moussé du plus bel effet et les contre-portes, sobres, sont recouvertes d'Alcantara et de cuir surpiqué. On a encore pas mal de cet authentique "plastoc" chromé qui sert d'entourage de compteurs et de levier de vitesse, mais passons... L'auto dispose d'une tonne de gadgets, mais le plus sympa est sans doute l'ordinateur de bord qui permet d'afficher bon nombre de mesures : temps pour passer de 0 à 100 km/h ou courir un 400 mètres départ-arrêté, ou même les G que vous encaissez. Pour souligner son côté exclusif, la SRT8, produite à seulement 6 400 exemplaires, dispose d'une plaque numérotée.

Photos

Dodge Challenger SRT-8 par KiR`kDodge Challenger SRT-8 par KiR`k

Dès que le contact est mis, le V8 6.1 litres HEMI se lance dans un Blop blop blop typiquement américain. Reprenant le moteur de la Chrysler 300C SRT8, ce V8 est totalement anti-technologique. Là où les moteurs européens disposent de technologie très pointue, ce « Big Block » est construit à l'ancienne, une espèce en voie de disparition, mais immuable depuis les années 70. C'est un V8 culbuté à deux soupapes par cylindre qui délivre 425 chevaux à 6 000 tours/min pour un couple colossal de 569 N.m. à 4 800 tours. On est aux antipodes des mécaniques européennes. De série, la SRT8 est équipée d'une boîte automatique à cinq rapports qui transmet toute la puissance aux seules roues arrière. Dotée d'une gestion relativement intelligente, cette boîte réfute tout mode, sport ou hiver. Si on y trouve bien un mode manuel, ne rêvez pas de palettes derrière le volant ! Bref, à l'image de la voiture, cette boîte ne fait pas dans une complexité excessive. Résultat, le chrono est sans appel : 5,5 secondes pour atteindre les 100 km/h et une vitesse de pointe de 250 km/h.

Dodge Challenger SRT-8 par KiR`k

Au démarrage, la Challenger SRT8 dispose du système « Kick-down », qui permet de lever le museau. Une boite manuelle à six rapports est disponible option. Cette dernière s'accompagne d'un package Sport complet qui comprend le différentiel à glissement limité et un ESP complètement désactivable. Deux autres moteurs complètent l'offre : un V6 de 3.5 litres de 250 chevaux, et un V8 HEMI de 5.7 litres de 370 chevaux. Délaissant le châssis à pont arrière rigide, la nouvelle Challenger a été élaborée sur la plate-forme de l'ancienne Mercedes Classe E. Disposant de suspensions indépendantes et d'un essieu multibras à l'arrière, la belle américaine fait un bond dans le temps, contrairement à son ennemie de toujours, la Mustang, qui, elle, conserve un essieu arrière archaïque. Malgré son poids assez conséquent de presque deux tonnes, les qutre disques ventilés de 360 et 350 mm, pincés par des étriers à quatre pistons signés Brembo, n'ont aucune difficulté pour stopper net l'engin.

Brutale et sans concession, la Dodge Challenger crû 2009 est tout simplement magique et vous surprendra dans Forza Motorsport 4. Pourquoi ? Car sa tenue de route est redoutable d'efficacité, faisant oublier le talon d'Achille des américaines, ce qui, au final, semble logique puisqu'elle repose sur le châssis de la Mercedes Classe E. Le moteur n'est pas en reste. Diffusant un chant diabolique, la Challenger SRT8 rugit dès que la gâchette droite est sollicitée. Mais le V8 ne donne pas que de la voix, il pousse très fort, preuve que la technologie ne fait pas tout. En plus, la bête est servie par une boîte de bonne facture, bien qu'elle soit un rien capricieuse sur les derniers rapports. Avec son look inimitable, le bruit de son V8 HEMI démentiel et ses performances diaboliques, la Dodge Challenger ne demandera que 38 000 crédits pour finir dans votre garage, une broutille !

Note : 4.5 (4 votes)

Vos réactions & commentaires