• 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
Forza 6 sur Xbox One !au meilleur prixParticipez au championnat de France Forza Motorsport 6 by Logitech avec TAG Heuer

Sportive de la marque Chevrolet, la Corvette est sans aucun doute l'une des figures les plus emblématiques de l'ingénierie américaine. Bien que faite pour la route, la Sting Ray 427 de 1967 n'a pourtant rien à envier aux voitures de courses. Découvrez ce bolide d'exception dans Forza 4 !

Partager cette fiche

  • C398
  • Propulsion avec moteur à l'avant
  • Poids (Avant)1535 kg (46%)
  • Cylindrée7.0 L
  • Puissance324 kW(441 chevaux)
  • Couple623.7 N.m(63.6 mkg)
  • 90 000 CR
  • DVD 1 du jeu original
  • Vitesse5.0
  • Tenue de route3.9
  • Accélération7.3
  • Départ arrêté6.3
  • Freinage3.9
Chevrolet Corvette Stingray 427 de Forza Motorsport 4
Découvrez la Chevrolet Corvette Stingray 427 de Forza 4

Apparue pour la première fois au New York Auto Show en 1953 en tant que concept-car, la Corvette EX122 Motorama Prototype fut très rapidement apprécier par le public. En effet, lors même du salon, les particuliers demandèrent à Chevrolet quand auraient-ils la possibilité d'en acheter une. GM ne fit pas attendre très longtemps le public puisque, six mois plus tard, le 30 juin 1953 exactement, sortit la première Chevrolet Corvette dont l'esthétique était très proche du concept. Dès le début, la marque américaine a misé sur l'innovation en fabriquant la nouvelle gamme en fibre de verre à la place de l'acier traditionnel.

Chevrolet Corvette Stingray 427 par Daytona57

Au fil des années, la Corvette n'a cessé de s'améliorer et de bouleverser le monde des sportives de par son physique, mais aussi et surtout grâce à ses performances. Ces dernières parvenaient en effet à proposer des sensations égalant voire dépassant les sportives de l'époque, telles les Jaguar et autres MG. Vendue en 1953 avec un six-cylindres en ligne de 150 chevaux, la Corvette accueillit un V8 de 195 chevaux deux ans plus tard. La puissance continuant à grandir, les améliorations de boite de vitesses, de batterie et d'arbre à cames ont fait, qu'en 1967, Chevrolet proposait une auto équipée d'un big-block de 427ci développant 430 chevaux.

La Corvette de 1967 est la dernière à porter le titre mythique de « Sting Ray » avant de devenir « Stingray ». Esthétiquement, le modèle de 67 reprend les traits majeurs du millésime précédant mais avec tout de même quelques nouveautés, à commencer par un capot dont le design fut penser pour permettre la présence d'un big-block, les extracteurs longitudinaux désormais penchés et au nombre de 5, les caches-échappements façon « side-pipes », ou encore des jantes Rally qui lui garantissaient une allure racée.

Photos

Chevrolet Corvette Stingray 427 par Daytona57Chevrolet Corvette Stingray 427 par Daytona57

Coté mécanique, cette Corvette n'est pas en reste car elle propose de base un V8 327ci de 300 chevaux (ainsi qu'un 327ci de 350 chevaux en option : le L79) mais aussi et surtout un big-block de 427ci allant de 390 chevaux pour le L36 à 435 chevaux pour le L71 « Tri-Power » (nom dû à la présence de trois carburateurs double corps) offrant un couple de 623 N.m à 3 600 tours/min. Cependant, la marque américain réservait un package bien plus performant avec le L88, comprenant un radiateur en aluminium, un volant moteur de petit diamètre ainsi qu'un unique carburateur Holley quadruple corps (!). Le tout était donné pour 430 chevaux à 4 600 tours/min tournant à l'essence course avec un indice d'octane de 103, accouplé soit à une boîte auto à trois rapports Hydramatic, soit à une boîte manuelle à quatre vitesses Muncie M22 « Rock Crusher ».

De manière officieuse, le L-88 était donné pour 560 chevaux à 6 400 tours/min (!) mais ce package ne fut cependant disponible qu'après le succès d'une Corvette équipée en SCCA. Les blocks (sauf L88) pouvaient être accouplés uniquement à des boîtes manuelles Holley avec trois ou quatre rapports pour le V8 de base, alors qu'à partir du L79, ils se verront accompagnés d'une boîte à quatre vitesses. Toute cette belle mécanique n'était pas là pour faire de la figuration, en effet la Sting Ray 427 67' était capable d'abattre le 0 à 100km/h en seulement 5,4 secondes et d'atteindre les 160km/h en 10,6 secondes. Ces temps lui valurent la seconde place de la voiture possédant la meilleure accélération en 1967, derrière la Shelby Cobra 427 S/C de 1965.

Chevrolet Corvette Stingray 427 par Daytona57

L'année de sa sortie, Ralph Morrison, qui n'est autre qu'un superviseur de la communication chez Sunray Dx, l'une des six plus grosses compagnies de carburant de l'époque, souhaita remanier son équipe qui courrait en SCCA. Pour cela, il décida de se procurer l'une des premières Corvette équipée du L88 afin que Dave Morgan et Don Yenko puissent la piloter. Mais avant de fouler le bitume du circuit, la belle fit un passage entre les mains de l'équipe de Don qui plaça pour la première fois un block 427ci dans une Camaro en 1967, afin que cette dernière puisse bénéficier d'un régime encore plus performant de sorte à en imposer sur la piste. Il retira de nombreux éléments de l'habitacle et plaça dans le L88 une admission et des collecteurs d'échappements uniques (il n'existait pas de plan de fabrication de ces pièces, elle étaient 100% artisanales).

Les ingénieurs de Chevrolet ajoutèrent un différentiel plus performant avec un ratio de 2.60:1. De plus, la carrosserie fut retravaillée. Ainsi, la grille de calandre d'origine laissa place à des entrées d'air plus larges, et les passages de roues arrière furent élargis afin d'accueillir des Firestone plus imposants. Sur la piste, la bête termine en première position lors des 12 Heures de Sebring en classe GT+5.0 (dixième au général) et première l'année suivante aux 24 Heures de Daytona en classe GT (dix-septième au général).

Photos

Chevrolet Corvette Stingray 427 par Daytona57Chevrolet Corvette Stingray 427 par Daytona57

Alors que la Corvette de 1967 vient tout juste de sortir des chaînes de fabrication, elle s'annonce déjà comme étant l'un des millésimes les plus beaux. Même si, de nos jours, la dernière génération de Corvette affiche des lignes avantageuses, il n'en reste pas moins qu'au cœur de la communauté et du mouvement du Hot-Rodding, le modèle de 1967 fait office de référence de style. A l'heure actuelle, il n'est pas rare d'entendre dire que les anciennes Corvette sont des Muscle-Car alors qu'il n'en est rien, ce sont bien des sportives. Nuls doutes que c'est la motorisation 100% américaine qui porte à confusion avec un V8 hurlant de puissance.

Dans Forza Motorsport 4, la Corvette reste fidèle à son image et offre une conduite surprenante par sa tenue pour une voiture d'une tonne et demie provenant du continent américain. Elle est capable d'enchaîner les virages sans chasser et profite d'une accélération incroyable digne des meilleures Muscle Cars. Cependant le passage au sol des quelques 435 canassons du L71 « Tri Power » se fait parfois mal et l'on se retrouve vite en dérive si le pied est trop lourd. La boîte ne manque évidemment pas de reprise et permet d'atteindre la jolie vitesse de 250 km/h. Affiché pour 90 000 CR, la dernière Corvette Sting Ray 427 est simplement un régal et défend honorablement son titre de sportive. Qui osera s'installer à son volant pour exploser les chronos ?

Sources : HowStuffWorks "Auto", Auto-Museum.net, Corvette Fever, Corvette Racing,
Edmunds, GM Heritage Center, Supercars.net, Vettefacts.com, Zeroto60times.com.

Note : 4.3 (8 votes)

Vos réactions & commentaires