• 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
Forza 6 sur Xbox One !au meilleur prixParticipez au championnat de France Forza Motorsport 6 by Logitech avec TAG Heuer

Descendante de la BMW 2002 turbo, la M3 représente, à elle seule, la philosophie du sigle M de la marque à l’hélice. Présente dans Forza 4 dans sa version E92, la M3 démontre le savoir faire des Allemands en matière de voiture très sportive. Attention, ça sent la gomme brûlée !

Partager cette fiche

  • A508
  • Propulsion avec moteur à l'avant
  • Poids (Avant)1655 kg (52%)
  • Cylindrée4.0 L
  • Puissance309 kW(420 chevaux)
  • Couple400.0 N.m(40.8 mkg)
  • 52 000 CR
  • DVD 1 du jeu original
  • Vitesse7.7
  • Tenue de route5.1
  • Accélération7.4
  • Départ arrêté7.2
  • Freinage5.1
BMW M3 '08 de Forza Motorsport 4
Découvrez la BMW M3 '08 de Forza Motorsport 4

Créée en 1972 sous le nom de BMW Motorsport GmbH, une lettre et un nom qui font école depuis, la division sportive de la marque bavaroise a depuis longtemps acquise ses lettres de noblesse. Au début des années 70, les voitures de course aux couleurs rouge, violet, bleu du design de l’époque, dont les fameuses 3.0 CSL "Batmobile" partaient toujours favorites. La fascination n’a pas mis longtemps à dépasser les limites des circuits de course. Les clients étaient toujours plus nombreux à souhaiter pouvoir aussi profiter, dans leur voiture de tous les jours, de l’excellent dynamisme du sport automobile. En réponse à cette demande, des véhicules extrêmement sportifs et pleins d’émotions ont rapidement fait leur apparition. Les modèles BMW M1, BMW M535i, BMW M5 et BMW M635CSi ont constitué les étapes intermédiaires d’un développement qui, depuis la fin des années 70, a rendu le M synonyme d’automobiles très agiles, très sûres et très élégantes. En 1986, un nouveau modèle est venu étoffer la gamme. Ce modèle a permis à la Motorsport GmbH de remporter une série de victoires unique en son genre : la BMW M3 E30. Véritable succès commercial, elle est à l’origine d’un nouveau segment. Et cela dure depuis plus de vingt-ans, avec la BMW M3 E92.

BMW M3 par MMP Coco130996

Pour cette génération de M3, BMW a joué la carte de la discrétion en reprenant presque telle quelle la carrosserie du récent coupé Série 3. Les petits éléments qui différencient une M3 d’une Série 3 Coupé sont la bosse du capot (que BMW appelle le « dôme de puissance »), les deux énormes entrées d’air sur le pare-choc et les ouïes latérales frappées du M, servant à refroidir le cœur de la bête. Côté optiques, les doubles bi-xénons sont repris au coupé. On note aussi le déflecteur à la pointe du couvercle de malle, les doubles sorties d’échappement et le diffuseur dans le bouclier. De profil, on remarque les superbes jantes M de 18 pouces, les bas de caisse spécifiques, et il faut se mettre sur la pointe des pieds pour admirer le toit en carbone/kevlar. Un choix coûteux permettant de gagner cinq kilos tout en favorisant l’abaissement du centre de gravité. Pour les papas pressés, BMW propose même une version M3 E90 à quatre portes, basée sur la berline. Hormis les deux portes supplémentaires, la E90 se distingue par sa poupe différente, son poids un peu plus élevé, et on regrettera la perte du toit en carbone/kevlar.

L'ouverture des portières donne accès à l’univers BMW. Marquée au fer rouge par le M jusqu'aux seuils de porte, l'habitacle rappelle à chaque instant que ce jouet n'est pas là pour plaisanter. On découvre également des sièges à la finition artisanale dont l’ergonomie tient compte des performances. L'assemblage de la M3 ne souffre d’aucun reproche, le cuir pleine fleur et les inserts façon carbone égaillent un peu l’habitacle, aussi froid qu’une poignée de main d’Angela Merkel. Le volant multifonction, gravé sur sa branche inférieure du sigle M, cache le compte tours indiquant une zone rouge variable allant de 7800 à 8400 tours en fonction de la température moteur. A sa gauche, les chiffres du compteur s’affolent, avec une graduation de 20 en 20 jusqu’à 120 km/h puis de 30 en 30 jusqu’à... 330 km/h. Une limite inaccessible puisque l’électronique bride théoriquement la vitesse à 250 km/h.

Photos

BMW M3 par MMP Coco130996BMW M3 par MMP Coco130996

BMW a décidé de faire un virage à 180° cote motorisation. Adieu le mythique six-cylindres en ligne de 3.2 litres, et bonjour au huit en V majeur de 4.0 litres de l'orchestre de Münich. Couplé à une transmission à six vitesses, ce nouveau V8 est entièrement en alliage spécial d’aluminium et de silicium, et pèse quinze kilogrammes de moins que l’ancien bloc. Très souple à bas régime (merci le calage variable de l'admission et de l'échappement -double VANOS-), il n'hésite pas à devenir Mike Tyson dans les tours. Pour l'alimentation en air, ce V8 hérite de huit papillons individuels permettant d’obtenir une réponse immédiate sur toute la plage d’utilisation, notamment à haut régime. La lubrification du moteur est assurée par une pompe spéciale pendulaire pour tenir compte d’une utilisation intensive en circuit. Offrant 40,8 mkg dès 3 900 tours/min, et 420 chevaux dans les derniers retranchements à 8 300 tours/min, le département Motorsport a réussi une nouvelle fois à étaler ses talents de motoriste d'exception. Cette motorisation devient collector, car pour sa prochaine génération, la nouvelle M3 F30 utilisera un moteur d'une cylindrée inférieure couplée à un Turbo, comme toute les futures BMW badgées du M, pour pouvoir coller à la politique de réduction de CO2 de la marque. Avec une telle motorisation, BMW serait en effet a contre pied de la politique de la marque et de sont programme EfficientDynamic. La prochaine M3 fera donc son retour aux sources, puisqu'elle renouera avec le six-cylindres en ligne maison, considéré par les spécialistes comme étant le meilleur du monde. Malgré la perte de deux cylindres, pas de quoi crier au scandale !

Côte châssis on retrouve celui de la Série 3 Coupé. D’un équilibre parfait (50/50) on retrouve presque tous les composants de l’essieu avant à double articulation et de l’essieu arrière à cinq bras de la Série 3. De plus, tous ces éléments sont en aluminium pour augmenter la rigidité et gagner du poids (l’engin pèse tout de même 1 612 kg). Le système de freinage a, lui aussi, fait une cure d’allègement. Le pont arrière est quant à lui doté du blocage de différentiel variable M, qui assure une motricité optimum même sur piste humide. Mais la grande nouveauté de cette génération de M3 est de pouvoir paramétrer le châssis de la voiture via la molette IDrive. Grâce à cette molette magique on peut modifier le temps de réponse de l’accélérateur, la fermeté de l’amortissement, l’assistance de direction et même l’intervention plus ou moins intensive du DSC, le contrôle de trajectoire. Mieux : à partir de la molette M située sur la branche droite du volant, il devient facile de retrouver ses réglages préférés. Et avec tous ces éléments, la BMW M3 E92 extermine le 0 à 100km/h en 4,8 secondes et le 400 mètres départ-arrêté en 12,5 secondes.

Photos

BMW M3 par MMP Coco130996BMW M3 par MMP Coco130996

Comme le dit si bien le slogan de la marque, « Le Plaisir De Conduire », la M3 E92 est présente dans Forza 4 et ne déroge pas au slogan de la marque. Avec une tenue de route irréprochable, la M3 est une sacrée concurrente de la C63 AMG. Mais attention à ne pas trop secouer cette munichoise, car la moindre erreur ne sera pas pardonnée. Les freins sont de bonne facture, mais ont un peu de mal a stopper le poids de la M3. Côté moteur, le V8 de 4.0 litres est une véritable démonstration de souplesse et de puissance. S'il peut se montrer linéaire en bas de plage d’utilisation, le bougre peut devenir carrément démentiel dès que les 5 000 tours/min sont passés. Le seul petit regret, c'est sa boite six un chouïa trop longue. Quant à la sonorité, le V8 fartera l’oreille, même si on préférera la sonorité terrible du V8 AMG de la C63. Pour 52 000 crédits, cette BMW M3 E92 est une véritable référence du sport automobile allemand, et ravivera les amateurs de voitures très sportives.

Sources : Motorlegend.com ; BMW.fr ; Automobile-Sportive.com ; Auto-Museum.net

Note : 4.8 (10 votes)

Vos réactions & commentaires