• 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
  • :
  • 0
  • 0
Forza 6 sur Xbox One !au meilleur prixParticipez au championnat de France Forza Motorsport 6 by Logitech avec TAG Heuer

La présentation de cette célèbre marque s'inscrit dans ce que nous allons tenter de vous proposer régulièrement : des semaines à thème autour d'un sujet. Avec Saab, il n'y aura que trois voitures via le retour des "Fiches techniques" tout au long de cette semaine. Mais voici d'abord le dossier concocté par Mad Moxxi !

Actu Forza Motorsport

Forza Motorsport 6 sur Xbox One au meilleur prix
Dossiers
Saab à l'honneur cette semaine dans Forza 4

Crédits Photo Dopamine67 / Forza 4

Rencontre entre deux mondes, voilà comment pourrait se résumer la naissance de SAAB en 1937. Si la marque est en perte de vitesse depuis quelques années et aujourd’hui au bord du gouffre, le passé de SAAB est des plus glorieux. Focus sur cette marque venue du nord, avant que celle-ci rejoigne -peut être- la galaxie des marques disparues.

« Svenska Aeroplan AktieBolaget », ou en français « Société par actions d'aéroplanes », ou tout simplement SAAB pour les intimes, est créé en 1937, par le gouvernent Suédois qui voulait se protéger en fabriquant ses propres avions, même si le pays était neutre. A la fin de la guerre 39/45 SAAB a dû rapidement passer à autre chose, et c’est vers l’automobile qu'elle se tourna. Mais quel type de voiture fabriquer ? En 1944 le marché est occupé par Volvo pour le haut de gamme et DKW pour les voitures économiques. C’est tout de même à ce marché que la toute jeune marque décida de s’attaquer.

Editorial Editorial 26800 ForzaMotorsport.fr
Un avion Saab
Editorial Editorial 26802 ForzaMotorsport.fr
Outil de production de Saab

Conçu en 1944 ce projet un peu fou, et très avant-gardiste, débouche sur le premier modèle roulant de la marque : la SAAB 92. Initialement prévue pour 1948, la 92 fut lancée seulement en 1950, en raison des difficultés d'approvisionnement en acier. En plus de jouer l’arlésienne, la 92 faisait pester les postiers Suédois, car ils disposaient de 20 exemplaires de pré-série. Ils étaient très souvent importunés par les passants qui souhaitaient découvrir la voiture. Et il y avait de quoi. Livrée en vert (il faudra attendre la 92 B de 1952 pour d’autres couleurs) et composée d’une structure fermée sans porte de coffre (cet oubli sera aussi corrigé avec la 92 B) elle faisait preuve d’une certaine originalité pour l’époque. Sous le capot où trône fièrement le logo de la marque qui représentait un avion (remplacé dans les années 70 l'actuel logo qui représente un griffon), se cache un bicylindre 2 temps de 764 cm3 qui entraine les roues avant.

Editorial Editorial 26801 ForzaMotorsport.fr
Logo Saab jusque en 1970
Editorial Editorial 26803 ForzaMotorsport.fr
La Première Saab la 92 de 1945
Logo Saab ForzaMotorsport.fr
Logo actuelle de Saab

En 1953, la concurrence est rude pour la 92 B. Entre DKW qui sort un modèle équipé d’un 3 cylindres et la Cox qui importée par Scania, SAAB décide d’équiper la 92 B d’un nouveaux moteur. Baptisée 93, elle sortit des chaines en 1956 et resta proche extérieurement de la 92. La nouveauté se cachait sous le capot : adieu le bi-cylindre et bonjour aux 3 cylindres de 33 ch. Mais malheureusement les 3000 premiers moteurs assemblés chez Heinkel Allemagne, furent touchés par des problèmes de segments. Il existe aussi une version « sport » de la 93, la 750 GT. Huit cent exemplaires furent produits avec 45 ch de puissance (et même 55 ch avec un kit). Ils disposaient d’un look intérieur style US (il y avait même un emplacement pour une bouteille de soda dans l’accoudoir).

Editorial Editorial 26804 ForzaMotorsport.fr
Saab 92 1953
Saab 93 750 Cc 26727 ForzaMotorsport.fr
Saab 750 GT 1958

En même temps que la 93, SAAB sort un ovni qui fit sensation auprès du public du salon de Stockholm. Cette initiative était à mettre au crédit d'un ingénieur passionné : Rolf Melde. Elle s'appellera SAAB 94 ou Sonett 1. Ce spider ultra léger (500 kg) sera construite dans la même matière que la Corvette qui venait juste d’être présentée. Équipée du 3 cylindres de la 93 en version 57 ch, la Sonett atteint allégrement les 210 km/h. La Sonett 1 a fait aussi des compétions et fut pilotée par Erik Carlsson pendant quelques courses en Suède. Des six Sonnett 1 construites, cinq existent toujours. Présentée en 1966 à Genève, la SAAB 97 (où Sonett 2), a pour but de valoriser SAAB au États-Unis. Cette fois plus de spider, mais un coupé toujours réalisé en fibre de verre. Si au début de sa carrière, la 97 est équipée du 3 cylindres de 60 ch, à partir de 1967 c’est un V4 d’origine Ford qui prend place sous le capot. La voiture sera produite jusqu'en 1974.

Saab Sonett 26980 ForzaMotorsport.fr
Sonett 1
Saab Sonett 26975 ForzaMotorsport.fr
Sonett 2
Saab Sonett 26978 ForzaMotorsport.fr
Sonett 3

En 1960 SAAB, sort la dernière évolution de la 92, la 96. Sortie six mois après l’original break 95, la 96 voit sont arrière redessiné. Fini la ligne fluide de la 92, la 96 dispose d’un pavillon rehaussé le tout saupoudré d’une lunette arrière panoramique. Mais les années soixante, marquent surtout les victoires de la SAAB au RAC anglais (de 1960 a 1962) et au mythique Monte-Carlo (de 1962 a 1963). Autre fait marquant, SAAB fut rattrapé par le temps. Si la marque utilisait jusque là des moteurs deux temps, elle dut acheter des moteurs à Ford. C’est à partir de 1967 -faute de ne pas avoir conçu un moteur quatre temps- que les 96 furent équipées d’un V4 de 1.5 litre qui développait 65 ch. Ce moteur équipait aussi les Taunus allemandes. La 96 s’éteindra en 1980 après 20 ans de service.

Saab 96 26742 ForzaMotorsport.fr
Saab 96 1967
Editorial Editorial 26806 ForzaMotorsport.fr
Saab 95 1960

Présentée en 1967, la 99 est une voiture entièrement nouvelle. Plus grande que la 96, elle dispose d’une carrosserie cinq portes, dessinée par Sixten Sason. Autre grosse nouveauté pour SAAB, l’apparition de son propre moteur quatre temps, quatre cylindres, développé en collaboration avec Triumph. Ce moteur de 1.7 litres développe 80 ch et dispose d’un angle de 45°, du fait qu’à la base le moteur devait être un V8. Une version Sportive apparue en 1972, la 99 EMS, et était équipée d’un 2.0 litres de 110 ch. Ce moteur évoluera en 1976 avec une version Turbo de 145 ch. De ce fait , la SAAB 99 turbo, est la première berline de grande série équipé d’un turbo, au point de proposer une gamme entièrement composée de moteurs turbo en 2000. Cette version de 99 et jouable dans Forza Motorsport 4 et restera au catalogue jusqu'en 1987.

Saab 99 27032 ForzaMotorsport.fr
Saab 99 1967
Saab 99 27037 ForzaMotorsport.fr
Saab 99 EMS 1972

Entre temps, SAAB fusionne avec le constructeur de véhicules utilitaire et de moteurs diesel Scania-Vabis en 1969. En 1978 la 900 fait son apparition dans les concessions. Évolution de la 99, dont elle reprend nombre d’éléments, tout en modifiant la partie antérieure avec un nouveau pare-brise pour répondre à la norme américaine. Eh oui c’est à ce marché que la firme Suédoise s’attaque. Elle sera même élue meilleure voiture des années 80, par le magazine Road et Track. Côte moteur, la 900 reprend les moteurs les plus puissants de la gamme 99. Il faudra attendre 1983 pour que ça bouge ; SAAB franchit un cap en proposant un moteur turbo à 16 soupapes qui développe 175 ch. L’année suivante SAAB présente une version Aero qui allie confort et haute performance. La 900 aura même le privilège d'avoir une version cabriolet dont la production sera lancée en 1986. Fait marquant de la fin des années 1980, le rachat par General Motors qui permettra à la marque de recevoir des moteurs V6. Les 900 roulent toujours sur les routes mais sous un autre nom, la 9-3, dont on retrouve 2 versions dans Forza Motorsport 4 avec la 9-3 Aero de 2002 et la Turbo x de 2008.

Saab 900 27155 ForzaMotorsport.fr
Saab 900 1979
Saab 900 27174 ForzaMotorsport.fr
Saab 900 1993

En parallèle de la 900, SAAB présente son vrai troisième modèle, la 9000. Présentée en 1984, cette suédoise est une familiale luxueuse, qui permet à la firme d’aller chasser sur les terre des berlines haut de gamme de type Audi ou BMW pour ne citer qu'eux. Conçue en collaboration avec Fiat, la 9000 est dessinée par Giorgietto Giugiaro, et partage sa plate-forme avec la Lancia Thema et la Fiat Croma. Elle obtiendra même l’année suivante de sa sortie le titre de « Meilleure voiture de prestige de l’année » par le magazine L’Action Automobile. A ses début la 9000 était motorisée par un seul moteur ; le deux litre turbo de 175 ch. Elle sera plus tard mue par un 2.3 litre 225 ch ainsi qu'un V6 2.5 litres d’origine GM de 210 ch. Comme sa petite sœur la 900, la 9000 est encore présente dans la gamme mais sous l’appellation 9-5.

Saab 9000 27259 ForzaMotorsport.fr
Saab 9000 1985
Saab 9000 27267 ForzaMotorsport.fr
Saab 9000 Série spéciale Cinquantième anniversaire 1994

L’histoire de la marque suédoise aurait pu continuer son bout de chemin, mais il en est rien. Même si la gamme actuelle est composée des modèles 9-3 et 9-5 et malgré la vente de 31.696 voiture en 2010, la firme suédoise se retrouve aujourd’hui en très grande difficulté. Sacrifiée sur l’hôtel des économies, par GM en 2009, et malgré le rachat de Spyker en 2010, SAAB est à la limite du dépôt de bilan. En effet, entre le non-paiement des salaires et les fournisseurs qui réclament leur dû, la société doit plus de 150 000 millions d’euros. De plus, pour ne rien arranger, les usines sont à l’arrêt depuis environ 7 mois. Triste fin pour cette marque, à moins que l’espoir vienne de l’empire du milieu.

Saab 93 2 ForzaMotorsport.fr
Saab 9-3 2008
Saab_9_5_Sedan_001 ForzaMotorsport.fr
Saab 9-5 2008

Sources info
Motorlegend
Crédits photos SAAB

Vos réactions & commentaires